TAC - Titre Alcalimétrique Complet

Alcalinité de la piscine (TAC) : Définition et mesure

Lorsque vous avez décidé d’agrémenter votre maison d’une piscine, vous rêviez de journées détente et de soirées festives. Mais vous doutiez-vous que cela ferait de vous un expert en chimie ? Pourtant, il faut se l’avouer… Les propriétaires de piscine, de spa, et autres espaces aquatiques acquièrent, souvent, des notions très pointues en hydrologie. Il le faut bien pour garantir une baignade agréable. Sans une maîtrise de certaines notions comme le TAC, le pH et le TH, votre eau risque de devenir rapidement trouble. Pour éviter cela, je vais vous communiquer tout ce qu’il faut savoir pour avoir un TAC idéal.


Qu’est-ce que le TAC ?

Le TAC ou Titre Alcalimétrique Complet est une des variables de mesure de la qualité de l’eau et de sa teneur en éléments alcalins. L’alcalinité désigne la concentration en sels minéraux et plus particulièrement en ions carbonates sodium et bicarbonates. Cette concentration a un pouvoir tampon qui neutralise les acides et les bases, sans faire varier le potentiel Hydrogène. Ainsi, l’équilibre du TAC assure la stabilité du pH et l’eau est alors équilibrée.

Importance du TAC

Compte-tenu de sa gestion des fluctuations des acidités et des basicités, le TAC a un impact très important sur la qualité de vos baignades. Il agit, également, sur l’efficacité des traitements de l’eau que vous utilisez.
En effet, si l’alcalinité est trop faible, cela compromet l’homéostasie de votre bassin et rend son potentiel Hydrogène très fluctuant. Vous risquez de dire adieu à l’eau cristalline. Elle devient, alors, « agressive ». Dès lors, elle risque d’abîmer votre piscine en s’attaquant au revêtement, au système de filtration et à tous les autres équipements. De plus, la baignade devient source d’irritation pour la peau, les yeux et les muqueuses.

Si, au contraire, le Titre Alcalimétrique Complet est trop élevé, cela fragilise le pH du bassin qui devient instable. Des dépôts blanchâtres, un écaillement et un entartrage peuvent être observés. Il vous sera, alors, difficile de les maîtriser. Cela entraînera une forte consommation de chlore. De plus, tout élément externe pourra modifier le potentiel Hydrogène : un produit utilisé par un baigneur, un traitement, de la pluie…
D’ailleurs, il est très important d’ajuster le TAC durant l’hiver pour éviter la prolifération des algues et des champignons et la dégradation du revêtement. Équilibrez, donc, correctement votre eau avant de couvrir votre bassin d’une bâche.

Qu’est-ce qui fait varier le TAC ?

Tout ce qui ôtera le gaz de l’eau du bassin fera, irréversiblement, baisser son TAC. Ainsi, si vous avez une piscine à débordement, une fontaine ou une cascade, soyez particulièrement vigilant ! Dans la même optique, l’élévation de la température, provoquant un dégazage, va impacter l’alcalinité. L’injection « agressive » (rapide et en grande quantité) de réducteurs ou de rehausseurs de pH risque de faire fluctuer le taux de TAC. Je vous conseille d’opter pour un format liquide de ces produits. En effet, dans cette version, ils n’auront pas cet impact.

Le guide pour tout comprendre sur l’alcalinité de l’eau de votre piscine

Comment mesurer le TAC ?

Les unités de mesure du TAC sont le degré français (ºf), la partie par million (ppm) ou le mg/l. Selon la balance de Taylor(*), afin qu’elle soit ajustée à la dureté (TH) et au pH de votre piscine, l’alcalinité idéale devrait se situer entre 80 et 120 voire 140 mg/l (soit 8 et 14 ºf).

Je vous recommande, d’ailleurs, de commencer par le contrôle du TAC, en premier, lorsque vous procédez à une vérification des paramètres de l’eau de votre piscine. Il serait vain d’essayer de stabiliser le potentiel Hydrogène tant que le Titre Alcalimétrique Complet n’est pas ajusté. Cependant, il existe une exception. Lorsque le pH est inférieur à 5,5, son ajustement doit se faire en amont.


Différents outils permettent de mesurer l’alcalinité :

On trouve des bandelettes d’analyse colorimétriques similaires à celles permettant de mesurer le pH.

Des kits pratiques englobant les deux languettes d’évaluations sont proposés dans les boutiques spécialisées. Il existe, également, des testeurs électroniques qu’il suffit de plonger dans un échantillon d’eau pour lire un résultat fiable et clair.

D’autres appareils plus perfectionnés sont présents sur le marché. Il s’agit d’équipements intégrés à votre bassin qui détectent systématiquement toute variation du taux et y remédient. Si vous ne disposez pas de ce type d’instruments et que les mesures indiquent un taux de TAC inadéquat, vous devez rapidement le corriger vous-même. Sachez que ces corrections peuvent engendrer un déséquilibre au niveau de la qualité de l’eau de votre piscine.

N’oubliez, surtout pas, de vérifier le pH.

L’équilibre ionique de votre piscine est primordial pour des baignades en toute sécurité
Il agit également sur la durée de vie de votre bassin et de ses équipements
Il a aussi un impact sur l’efficience des traitements dont vous faites usage pour traiter votre eau
Différents outils de mesure sont disponibles pour évaluer l’alcalinité
Chaque ajustement du TAC doit s’accompagner de la vérification du pH de votre bassin. Les variations de ces deux paramètres sont intimement liées.

En conclusion, avec le TH et le pH, le TAC constitue le triangle assurant la qualité de l’eau de votre piscine. Il vous suffit de négliger l’un de ces paramètres pour perdre le plaisir de la baignade. Afin d’éviter ce type de désagrément, il faut, régulièrement, mesurer l’alcalinité et la maintenir entre 80 et 120 voire 140 mg/l.

(*) La balance de Taylor est un indicateur d’équilibre de l’eau qui mesure l’équilibre entre l’alcalinité (TAC), le pH et la dureté (T.H.). Elle vous permet de déterminer visuellement si l’eau est équilibrée ou non à l’aide d’un graphique. Cela peut vous aider à déterminer et à corriger diverses variables.

Recevez votre fiche d’entretien GRATUITE qui vous aide à garder votre piscine propre sans vous soucier des problèmes de traitement de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page